Retour Accueil
Retour Accueil
frenes
  • 01.JPG
  • 02.jpg
  • 03.jpg
  • 07.jpg
  • 08.jpg
  • 09.jpg
  • 10.jpg
  • 11.jpg

COORDONNÉES
Mairie de Lathus-Saint-Rémy
27, Route du Dorat
86390 Lathus-Saint-Rémy
Tél. 05 49 91 80 23

Septembre 2021
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30


barrage01LE BARRAGE DU CHATELARD SUR LA GARTEMPE (Improprement appelé barrage crevé)

Le 23 février 1910, l’administration des ponts et chaussées (police des eaux) autorise Monsieur Fernand Tribot, banquier à Montmorillon, à construire un barrage au châtelard ( commune de Lathus) pour les besoins d’une usine hydroélectrique.
En 1912, il céde le droit acquis à Monsieur Chauvaud et compagnie, constructeur demeurant 23 quai des Queyries à Bordeaux. Ce dernier souhaite remplacer la maçonnerie de moellons granitiques prévue au centre du barrage par du béton de chaux hydraulique et cailloux de roches granitique, car il ne trouve pas assez de maçons dans le pays pour faire le barrage dans l’été 1913.
La hauteur du barrage serait de 9,50m, au dessus du lit, la largeur au niveau de la retenue de 2,5m . La largeur à la base serait de 9,5 m. Parement vertical en amont.
Le parement aval serait formé d’un profil parabolique à la partie supérieure et d’une ligne polygonale à la partie inférieure. Il serait fondé sur le granite qui constitue le lit de la rivière, encastré dans la roche de 50 cm au moins sur toute sa longueur et de 1 m à ses extrémités.

barrage02

On sait que les travaux sont commencés le 19 octobre 1912…

Le 21 octobre, l’administration adresse une mise en demeure de faire les travaux, à défaut elle retire son autorisation ( AD86-7S46)
Les travaux retardés à la demande de Monsieur Chauvaud ( pour étude des propriétés du béton) ne sont pas achevés lorsque la guerre 1914-18 survient. Ils ne reprendront jamais, ce qui sauve le site des « Portes D’enfer ».
Autre projet:
Le 10 Octobre 1959, la société d’étude des exploitations pour l’équipement hydro électrique dont le siège est à paris rue Saint Dominique, formule un projet auprès du ministère de l’industrie pour obtenir la concession de l’aménagement de la Gartempe entre le Moulin du Quéroux en Haute Vienne et le Banchereau .
L’ex barrage du Chatelard ne pouvant satisfaire à certaines conditions techniques, le projet est refoulé. Une nouvelle demande intervient le 25 mars 1961;
Il prévoit la construction de trois barrages:

barrage03

- Le 1° au Breuil entre la Brame et Massugeon ( chute de 8,8 m)
· Le 2° Au Chambon (chute de 18 m)
· Le 3° Au Moulin du Pont (chute de 3,1 m)
La production annuelle était prévue à 26 millions de Kwh.
Le barrage du Moulin du Pont était destiné à créer un bassin de compensation pour régulariser le débit d’étiage de la Gartempe.
Ce projet n’aboutit pas En 1982, un autre projet est présenté mais il rencontre de fortes oppositions: Protection de la nature, fédération de canoë-kayack.

 

retour


Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.
Ils ne sont utilisés pas à des fins publicitaires.

 

Contenus interactifs

Ce site peut utiliser des composants tiers, tels que Google NotAllowedScriptMaps, Calaméo, NotAllowedScriptReCaptcha V2 ou NotAllowedScriptReCaptcha V3, qui éventuellement déposent des cookies.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Réseaux sociaux/Vidéos

Ce site peut utiliser des composants de réseaux sociaux ou de vidéos qui exploitent des cookies.

Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Autres cookies

Ce CMS Joomla peut utiliser des cookies de gestion (par exemple : les sessions utilisateurs).